Se soigner : les plantes et la phytothérapie

 

Le rôle de la phytothérapie dans la médecine.

 

L'utilisation des plantes est connue depuis toujours, du plus loin que nous puissions chercher dans les temps reculés ; certaines servent à notre alimentation, d'autres à nous soigner avec au début souvent beaucoup d'empirisme.

 

La phytothérapie, c'est se soigner par l'utilisation des plantes.

 

La phytothérapie jouera un rôle capital dans les années futures ; il y a pour cela des raisons essentielles :

 

La demande de nouveaux développements :

La pharmacopée actuelle en réclame, la phytothérapie est capable de répondre rapidement.

 

La nécessité d'une thérapie de sécurité :

Là ou la médecine traditionnelle échoue quand elle présente des effets secondaires tels que les traitements iatrogènes, on sait que la phytothérapie peut devenir prioritaire pour éviter ces problèmes spécifiques.

 

Le côté raisonnable des dépenses de santé :

Les plantes fournissent les moyens d'accéder aux traitements les moins chers.

 

Ceci nous conforte pour l'avenir, les plantes remplaçant les molécules de synthèse en permettant des économies pour tout le monde avec de plus la suppression des effets secondaires. Finalement, tout bien pensé, nous copions nos anciens avec aujourd'hui, des moyens d'investigations plus poussés et c'est bien.

 

Sachons cependant que la phytothérapie, n’est pas une recette, mais une utilisation raisonnée et réfléchie des plantes médicinales.

 

Dans la phytothérapie, on distingue 3 familles essentielles :

 

Les plantes, comprenons la feuille ou la racine ou encore la plante entière, broyées ou en morceaux, elles servent en l'état à réaliser des tisanes ou obtenir des poudres, qui moyennant un certain parcours préparatoires permettent la fabrication de gélules ou autres préparations galéniques.

 

Les bourgeons, qui par leur fraîcheur, mais sans rentrer dans les détails, donnent à la préparation des qualités que ne possèdent pas les plantes sèches. Qui au travers de vertus définies appréciables, permettent des actions remarquables.

 

Les huiles essentielles, souvent dangereuses quand elles ont mal utilisées ou surdosées, procurent néanmoins, des conforts rapides et durables.

 

Et puis,

La balnéophytothérapie, qui est l'emploi de plantes dans les bains et dont les cures thermales sont l'utilisation de l'eau et des plantes dans le bain ; cette utilisation importante et efficace, à fait l'objet d'une pratique ancienne reconnue.

 

Enfin l'homéopathie : que nous oublions volontairement, mais que nous citons tout de même, compte tenu de sa grande présence dans le monde des plantes et des solutions qu'elle apporte.

 

 

Le dico :

  • Empirisme : qui fonde la connaissance essentiellement par l'expérience.
  • Iatrogène :  Effet nocif ou non souhaité, d'intensité variable, survenant à la suite de la prise d'un médicament ou traitement médicamenteux.
  • Galènique : Qui concerne la préparation, la présentation et la conservation des médicaments.