La contraction des muscles soulagée par la phytothérapie

La contraction d'un muscle c'est la contraction de l'ensemble des cellules du muscle à un endroit donné.

On distingue les quatre phases de la contraction d'une cellule musculaire :

  • Excitation ou stimulation correspondant à l'arrivée du message nerveux sur le muscle.
  • Puis excitation-contraction regroupant tous les processus permettant de convertir ce signal nerveux en signal vers les muscles.
  • La contraction s'effectue.
  • Enfin, La relaxation qui est le retour de la cellule musculaire à l'état de repos physiologique.

Pour que le muscle se contracte, il lui faut de l’énergie. la seule molécule capable de stocker beaucoup d’énergie chimique dans notre corps, est la molécule d’adénosine triphosphate1 ou ATP.

Les muscles convertissent l'énergie chimique en énergie mécanique.

Chaque fibre de muscle a un contact obligatoire avec une fibre nerveuse qui commandera son activité.

Une fibre musculaire qui se contracte voit sa longueur diminuer ; prenons le cas du biceps ou la stimulation de ce muscle provoque sa contraction incitant un rapprochement des extrémités.

Pendant l'exercice (un petit footing) si les muscles se raidissent, c'est qu'ils ont besoin d'énergie. Au tout début, ils la puisent dans leurs réserves de sucres. Mais sans pause, ce stock disparait. Les jambes durcissent et une sensation de brûlure commence. Cette manifestation annonce que les cellules ont transformé leur sucre en acide lactique (ce qui l'empêchait de fonctionner sans douleur). Cette sensation disparaît après une pause, ou en reprenant l'exercice plus doucement.

Si, il faut continuer l'exercice, les muscles fabriquent leur énergie grâce au sucre stocké dans le foie.

Ils sont moins performants, mais capables d'un très long effort sans souffrance.

 

Vous aimez bricoler, mais la nuit passée, vos muscles vous ont nettement indiqué que c'était trop. En vous levant, le message était compris les douleurs, vous l'expliquent.

Après avoir forcé, les fibres musculaires se déchirent. Vos muscles largement surmenés présentent des centaines de petites déchirures.

Un stress musculaire peut déclencher une fibromyalgie tout comme une blessure ou une maladie ou un mode de vie sédentaire.

Il faut que Les muscles bougent, lorsqu'ils sont sans mouvement, quand vous êtes assis derrière votre bureau toute la journée, les muscles se tendent. Ils peuvent se tendre suffisamment pour devenir douloureux.

 

Que faire en cas de douleur immédiate : le réflexe, c'est la glace.

La glace permet aux vaisseaux sanguins de se resserrer, ce qui relâche les fibres musculaires qui se sont tendues et atténue la douleur ; enveloppez les glaçons dans un torchon ou serviette et appliquez la glace sur l'endroit douloureux environ 20 minutes.

Les animaux lèchent leurs plaies, ils se font un massage. Ils aident à réduire leur douleur.

Si vos muscles ne répondent pas, au début de vos exercices, ralentissez l'exercice mais ne l'interrompez pas. Pensez aux étirements : Étirez vos bras comme si vous alliez chercher une étoile. Faites des rotations de la tête, respirez profondément pendant que vous vous étirez, cela augmente l'apport d'oxygène pour vos muscles.

L'idéal : 30 minutes d'exercices trois fois par semaine au début, puis tous les jours si possible.

Les courbatures :

Les courbatures sont naturelles, elles correspondent à l'inflammation passagère ou profonde du muscle.

C'est l'accumulation des déchets pendant l'effort qui est en cause.

Cette opération d'élimination (nettoyage) dure 2 à 3 jours et la pseudo réparation prend 2 à 5 jours selon que l'on s'est arrêté à temps ou pas.

Ce sont ces opérations qui provoquent les douleurs.

L'huile Epissène pour les massages, peut vous aider.

Arthrosénior peut servir à nettoyer vos articulations.

Soyons d'accord : un muscle douloureux doit être au repos avec massage. Un muscle fatigué mais échauffé sera moins douloureux mais restera fragile et là, attention au claquage.

Le Dico :

  • Adénosine triphosphate : réaction couplée à de nombreuses réactions du métabolisme qui nécessitent un apport d'énergie.
  • Collagène : Le collagène est le composant essentiel des fibrilles et fibres du tissu conjonctif.
  • Biceps : muscle long et fusiforme de la loge antérieure et superficielle du bras
  • Acide lactique : formé au cours de la glycolyse anaérobie (travail musculaire intensif).
  • Fibromyalgie : enraidissement matinal touchant principalement les tissus fibreux articulaires et périarticulaires.