Jambes lourdes douloureuses que faire ? Des solutions par la phytothérapie

 

Les jambes lourdes douloureuses sont causées par des problèmes veineux, terme impropre on doit parler d'insuffisance veineuse.

La paroi vasculaire musculaire se dilate et ne permet plus un renvoi suffisant vers le cœur, le système devient moins performant.

C'est une stagnation du sang dans les jambes qui aboutit à un oedème celui ci se traduit par une douleur, souvent une sensation de picotement.

Si on ne fait rien, les jambes lourdes mèneront à des complications esthétiques telles qu'une insuffisance veineuse, traduite par des varices.

Les plantes médicinales montrent une grande efficacité contre les jambes lourdes, nombre de produit en sont la preuve ; par contre, il semblerait que les produits nouvelle génération, améliorent les précédents, d'où notre chance pour l'huile Béladole, veinotonique hydro alcoolique contenant des huiles vaso- constritives, avec pour vertus, de permettre un meilleur retour vers le cœur ; il contient des principes actifs capables de régénérer la vie de certaines d'entre vous.

Dans le cas des insuffisances veineuses, deux aspects : veineux et enflammé.

Il s'agit dans ce cas, d'avoir le produit convenant aux deux difficultés et l'huile Belladole vous offre ces possibilités.

Pour les varices, c'est également une insuffisance veineuse avec stagnation du sang dans les muscles des jambes ; cette mauvaise circulation assure des jambes lourdes qui ont besoin d'un drainage efficace, quotidien et permanent.

On peut surélever les pieds du lit de 5 à 10 cm. C'est surtout en cas de rétention d'eau ou d'oedème des jambes ou des pieds que l'on percevra les meilleurs résultats. Dans le cas de jambes lourdes, nombreuses sont les patientes qui s'en trouvent mieux.

On doit cependant faire la distinction entre jambes lourdes et jambes fatiguées ; quand cet état se répète le matin au réveil, ça mérite une visite chez le phébologue.

Alors, faut-il faire du sport ?

Oui, c'est recommandé, mais pas n'importe lequel.

 

Toutes les activités dites de fond : marche à pieds ou toutes pratiques utilisant les pieds, tapis roulant, ski de fond, puis les autres sports : vélo, musculation des jambes, natation ; il faut par contre faire attention à ne pas soulever de charges : comme les paniers de commissions lourds, l'haltérophilie, les travaux qui appuient qui sur les jambes.

Pour prévenir une aggravation on peut parler des bas de contention, mais un sport pratiqué fidèlement, pourrait être la meilleure contention.

Le surpoids est caractérisé comme l'inconvénient des jambes lourdes, mais le tabac aussi, le diabète évidemment. Pour le diabète, c'est la conjonction de plusieurs facteurs qui fait évoluer le mal des jambes. Pour chacun de ces cas, le veinotonique reste une des meilleures solutions.

Il n'y a pas vraiment de saison pour les jambes lourdes ; l'hiver, c'est le chauffage au sol ou les chauffages dirigés sur les jambes, l'été on souffre des jambes lourdes, mais c'est dû aux marches pendant les fortes chaleurs ; les inter- saisons, assurent des désagréments avec les changements de pression atmosphériques.