Qu'est-ce que la phytothérapie : des traitements ou des remèdes ?

On sait aujourd'hui que la phytothérapie est la façon de se soigner par les plantes médicinales ; qu'elle est synonyme de compléments alimentaires, qu'elle est efficace pour soulager certains maux ou comportements.

Les très anciennes utilisations créditent les plantes d'une efficacité parfaitement reconnue.

Ces plantes qui disposent de principes actifs, ont une façon de résorber des maux précis en s'attaquant au terrain, plus qu'à l'affection elle-même. Ce qui explique que parfois il faille un peu plus de temps pour résorber la difficulté, mais une fois solutionnée, c'est souvent pour de bon, pour peu que l'on accepte d'aller jusqu'au bout des conditions d'utilisations préconisées.

Les applications sont nombreuses et certaines associations de plantes font véritablement des merveilles.

Chez Epinum, nous avons développé de bonnes associations, elles donnent des résultats tout à fait satisfaisants.

 

Nos produits en poudres fonctionnent très bien, ils font l'objet de remontées du terrain et de contrôles importants ; pour les massages : les huiles ; sans dire que nous sommes dans la cour des miracles, elles apportent des conforts rassurants et efficaces dans les déchirures musculaires ou les tendinites ou encore les arthrites ou arthroses.

Le travail de ces plantes est connu et parfois insuffisant ; les méthodes modernes ont permis des développements et des mélanges très énergiques.

Pour se soigner depuis près de 2 siècles, on fait appel à l'allopathie, cette médecine prescrite par notre bon vieux docteur de famille ; il en résulte une ordonnance allopathique avec des molécules synthétiques qui n'ont qu'un effet : calmer rapidement le mal et juste le mal avec parfois, une indisposition ou effets possibles dus à l'absorption de cette médication.

La phytothérapie évite tout cela, mais a besoin parfois d'un ou 2 jours de plus pour conditionner la partie à soulager. La patience est de rigueur pour que souvent la douleur ne revienne pas.

 

Quand la plante ou un mélange de plantes auront été absorbés de manière régulière vous sentirez à l'endroit traité un véritable soulagement et si vous arrêtiez ces prises, ce serait dommage, mais il n'y aurait aucun autre effet que celui du soulagement qui pourrait disparaître faute d'avoir continué.

Toutes les plantes ne sont pas actives c'est pourquoi on parle de plantes médicinales, parfaitement triées et répertoriées ; la majorité a un effet diurétique et si vous aviez confondu certaines plantes, sans pouvoir être sûr d'un dosage à votre utilisation, vous auriez fabriqué un diurétique plus ou moins puissant en fonction de la plante.

Le mieux est de cueillir les plantes quand on les connaît, jouer à l'apprenti sorcier peut parfois provoquer une diarrhée qui risque de ne s'arrêter qu'après 3 jours de contraintes.

Les plantes médicinales comment les préparer :

  • La macération : laisser les plantes macérer dans de l'eau tiède une période variant de 5 heures à 4 jours en fonction du type de plante.
  • L'infusion : verser de l'eau bouillante sur les plantes sèches et laisser reposer à couvert, 5 à 15 minutes avant de boire.
  • La décoction : les plantes séchées (souvent des racines) sont bouillies pendant 5 à 15 minutes, puis filtrées.
  • La teinture mère : faire macérer la plante séchée dans de l'alcool diversement titré.
  • La poudre totale : cryo-broyée, à froid sous azote liquide, à -196°. La poudre totale est destinée à la vente en gélules.
  • Extraits : Les extraits de consistance plus épaisse que la teinture, sont obtenus en traitant la plante broyée avec de l'eau, de l'alcool et/ou de la glycérine mais leurs préparations sont réservées aux spécialistes.